top of page
  • Photo du rédacteurAude

Intégration du Masculin Sacré: Jésus


Je suis désolée, ô masculin, d'avoir crée cette situation, de t'avoir enfermé dans une boite , de m'être enfermée dans une autre boite. Pour toutes les prêtresses de Mu, les prêtresses Atlantes, pour toutes les femmes depuis, pardonne-moi. Nous avons l'un et l'autre joué un rôle. Celui-ci est maintenant terminé. Par ce rôle, tu as appris à te connaître, et j'ai beaucoup appris sur moi aussi. Mais cela est terminé. Merci pour ta beauté, pour ta grandeur, pour le Soleil en toi, le Soleil qui réchauffe et qui donne forme à tout ce qui est. Merci pour ta constance, que j'ai si mal comprise, en rapport avec mes contours flous, qui ont besoin de tes mains de potier pour façonner mon argile. Je t'aime, Masculin Sacré, et je te reconnais pleinement. Je suis tellement heureuse de te retrouver.

Une Ankh, la croix de vie égyptienne, apparaît sous mes yeux. Une voix douce et masculine m'encourage à me relier à elle. « Tu intégreras mieux et plus vite l'expérience. Elle permet aussi de faciliter sa diffusion dans tous tes corps ». D'accord, mais qui es tu, toi qui me parle ainsi ? Jésus. Tu es Lui, c'est bien ça ? « Oui ». Le véritable Jésus ? Ou bien une partie de moi-même, un égrégore personnel? « Tu as bien compris. Je suis une partie de toi, une partie de ton âme. Tant que tu voudras parler à Jésus, tu parleras à un égrégore. Mais vois-tu, cela est juste aussi. Mon message est juste. Je suis une partie de toi, mais qui peux te donner des messages et des informations auxquels ta conscience de veille n'a pas accès. ». D'accord. Merci de ta présence.

Peux-tu me parler du Masculin Sacré ? «Représenter le Masculin Sacré aujourd'hui, c'est porter des millénaires d'une oppression dirigée contre soi. Vois-tu, le masculin s'est lui-même mutilé. Il s'est coupé de la Source de Vie. Oui, il a opprimé, il a mutilé aussi, il a fait subir à l'extérieur ce qu'il s'est fait à lui-même. Mais maintenant, regarde son désarroi, sa faiblesse, sa culpabilité. Des siècles et des siècles des mauvais traitements qu'il s'est infligé ont crée cet immense sentiment d'indignité. Ce qu'il portait en lui de grand, d'immense, d'illimité, est devenu petit. Du Modeleur des Mondes, il est devenu gestionnaire, conscient de ses limitations, apeuré par tout ce qui était grand, sombre ou mystérieux. Du Soleil qu'il était, il a gardé l'obsession de voir, de comprendre, de contrôler. Aujourd'hui les femmes retrouvent leur essence, elles reprennent contact avec le Sacré en elles. Et le masculin se sent d'autant plus petit et tourmenté. Il a besoin du pardon et de la reconnaissance du Féminin. »

D'accord, mais comment faire ? Une expérience récente me l'a montré une fois de plus. Vouloir renvoyer à un homme sa beauté et sa lumière, le reconnaître dans sa plénitude, c'est aussi le renvoyer d'autant plus douloureusement à sa culpabilité et au sentiment de ne pas être digne de cet amour, de cette beauté et de cette grandeur qui est la sienne.

« Tu sais quelle est la solution. C'est à l'intérieur de toi que tout se joue. C'est à l'intérieur de toi, que tu peux reconnaître, pardonner et aimer le masculin, que tu peux lui rendre sa grandeur. Ce que tu dévoiles à l'intérieur, tu le dévoiles à l'extérieur. En pardonnant, en aimant, en reconnaissant ton masculin intérieur, en te pardonnant, en t'aimant, en te reconnaissant, tu pardonnes, tu reconnais et tu rends l'amour de Soi à tout le masculin. C'est ta responsabilité. C'est aussi la responsabilité de chaque être vivant.»

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page